Les Cuistots Migrateurs au Hasard Ludique

cuistots migrateurs

Les cuistots migrateurs

Vous vous souvenez peut-être d’un gros coup de coeur que j’avais eu pour les cuistots Migrateurs au Food Market, il y a un peu plus d’un an.
A l’époque, ils étaient un service de traiteur qui employait des cuisiniers réfugiés pour sensibiliser à la cuisine du monde. Depuis, ils ont ouvert un restaurant au Hasard Ludique, où j’ai eu la chance d’être invitée, et sortent en septembre un livre de recette.

Déjeuner au restaurant des Cuistots Migrateurs

Le Hasard Ludique, c’est cette chouette ancienne gare à Porte de Saint-Ouen, qui, comme pas mal de spots sur la petite ceinture qui ont été rénovés, est devenu très bucolique. Les arbres ont envahi les rails et depuis la salle du restaurant, dotée d’une baie vitrée, on voit le jardin en contrebas.

J’ai donc été invitée à venir découvrir le restaurant avec une copine. On a découvert la formule midi en semaine, qui comprend entrée-plat-dessert-boisson.

Il y a tellement d’entrées au choix qu’on ne parvient pas à en exclure et avec un grand sourire, j’arrive à négocier de tout goûter. On goute alors une crème de courge butternut, un houmous de betterave, du chou fleur rôti, un dip de yaourt un peu comme un tzatziki mais syrien, une salade de pommes de terres épicées… Et un taboulé libanais.

Les entrées sont toutes plus gouteuse les unes que les autres, c’est une vraie fête dans l’assiette. On s’éclate autant au niveau des goûts que des couleurs et en deux secondes, on voyage loin (on est très, très loin du tzatziki et du houmous Blini de grande surface). Ici, ce ne sont que des plats que je n’avais jamais goûté et je suis bien contente de mourir moins bête !

menu cuistots migrateurs
entrées des cuistots migrateurs

Il y a moins de choix du côté des plats : une viande et un plat végétarien. J’opte pour un poulet en sauce mystère (parce que je n’arrive pas à identifier ce qui la compose), ça pique un peu et c’est absolument délicieux. Pour accompagner ça, une grosse louche de blé. On a aussi pris un genre de curry végétarien au lait de coco, avec du blé également. On partage tout tant bien que mal mais il faut avouer que les entrées nous ont déjà pas mal calées…

Mais là encore, les plats sont au même niveau que les entrées et on se régale. J’ai carrément du mal à m’arrêter de manger, alors que mon estomac est au bord de céder.

viande - les cuistots migrateurs
légumes - cuistots migrateurs

On termine en beauté avec deux desserts complètement opposés : un brownie au chocolat et dattes (oups, je n’aime pas les dattes) et un cheesecake à l’orange. On partage quand même les desserts. Le cheesecake est d’une incroyable douceur, très aérien, léger. Parfait après ce repas d’ogre. Le brownie est délicieux aussi ! La datte ne joue pas le goût mais la texture, et c’est collant et chewy mais parfait. Je le prends dans mon sac pour le finir quand mon ventre aura retrouvé une forme humaine.

dessert - les cuistots migrateurs
hasard ludique - restaurant

Les Cuistots migrateurs : plus que de la cuisine

J’ai eu également l’occasion de discuter un peu avec les gens de l’association, qui m’ont expliqué que les Cuistots Migrateurs, c’est un peu plus que de la bouffe.

L’association opère une véritable prise en charge des personnes recrutées : elle aide les réfugiés à trouver un logement, une crèche… Charline m’a ainsi raconté qu’une des femmes qui travaille aux Cuistots Migrateurs a vu ses enfants rapatriés en France grâce à l’aide de l’association, et qu’elle a été accompagnée pour aller les chercher à l’aéroport.

Les personnes qui sont recrutées ne sont pas cuisinières, même si elles ont une appétence certaine pour ce milieu. Andy, chargé du recrutement, recrute des gens via des annonces sur internet ou du bouche-à-oreille et les forme. Ils commencent généralement en extra pour se former, et à terme travailleront soit au restaurant soit au traiteur, mais font rarement les deux à la fois.

Le crowdfunding des Cuistots

Les Cuistots Migrateurs sortent aujourd’hui un livre de cuisine compilant 200 recettes de cuisiniers du monde entier. L’acheter, c’est à la fois avoir accès à un florilège de recette incroyable (même si on ne va pas se mentir, vous les ferez jamais aussi bien qu’eux, alors ça ne vous dispense pas d’aller dans leur resto) et de soutenir leur association.

Un crowdfunding est en cours, qui finit le 20 juillet. Foncez-les soutenir, et précommandez votre bouquin !

Adresse : 128 Avenue de Saint-Ouen, 75018 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *