L’été sur un rooftop : l’embarras du choix

Rooftop : perruche

Quand il fait beau et chaud, on a plus envie d’aller picoler des Moscow Mule sur un rooftop au soleil que des Black Russian dans une cave. Alors voici ma sélection de rooftops.

Perruche

C’est le nouveau rooftop végétal et donc estival de 500m2 qui a ouvert sur le toit du Printemps Haussmann. Un resto-bar, avec à la barre : Alexandre Giesbert et Julien Ross de l’équipe de Daroco, et Gilles Malafosse et Laurent de Gourcuff, de l’Ouest Parisien. A travers les plantes, les belles nappes blanches et la jolie vaisselle on admire la vue sur tout Paris. Et on se concentre sur la food avec des produits terrestres, comme la caille ou l’entrecôte, et des plats plus maritimes de type ceviche, fruits de mer ou truite de banka. Ca promet. (photo ci-dessus)

Le Perchoir

On le connait bien maintenant. Le premier à Ménilmontant, le deuxième à Hotel de Ville sur le toit du BHV, et le troisième sur le toit de la Gare de l’est. Mon préféré reste Ménilmontant, avec sa vue sur l’église et sur les immeubles de la colline de Belleville, que j’affectionne tout particulièrement au coucher de soleil. On y boit des bons cocktails, des bières, des bonnes quilles. Mais on y va surtout pour la cabine de toilettes où deux cuvettes se font face, pour faire pipi entre copines et en toute pudeur.

Rooftop : le perchoir

Le Georges

Qu’on se le dise, il faut débloquer un PEL pour aller manger là-bas et j’ai été assez déçue par la cuisine (25 euros la burrata de la taille du poing d’un enfant de 7 ans, servie avec des tomates certes très jolies mais sans trop de goût). En revanche, côté cocktails et bouteilles, on est bons.
L’intérieur est totalement futuriste, on se croirait un peu dans un film de Besson (surtout au niveau des toilettes) mais de toute façon c’est pour l’extérieur et la vue sur Notre-Dame et le parvis de Pompidou qu’on vient. Après tout, c’est un rooftop.

rooftop : le georges

Sur Le Toit

Parce qu’il s’agirait d’arrêter de se ruiner, on se rend sur le rooftop du cinéma Etoile Lilas. Pas vraiment de vue splendide mais 400m2 carrés de bonne ambiance. Et pour pas cher (formule des à 15 euros !), au milieu de plantes vertes, de parasols et de palettes. Et pour ceux qui hurleraient que je les envoie en banlieue, non vous avez tort, c’est dans le 20ème et c’est à un quart d’heure en métro de République. Tout est dit !

Rooftop sur le toit

Le Point Ephémère

Vu, vu et re-revu, cependant le Point F reste un peu une valeur sûre. La bouffe est bonne, les boisson peu chères, il y a des expos régulièrement, et un vis-à-vis sur le canal. En ce moment, Animal Kitchen mêle cuisine et platines. Venir tôt parce que le lieu est vite investi des habitués (et des autres). Surtout, il y a pratiquement toujours une bonne ambiance, en particulier au bal des pompiers (la caserne est juste à côté).

rooftop le point éphémère

Le Mama Shelter

Le rooftop du Mama Shelter est, à l’image de l’hôtel, chaleureux, coloré et accueillant. En haut de la rue de Bagnolet (75020), il a été élu meilleur rooftop de Paris 2017 par Vogue. Le rooftop est accessible en journée aux clients de l’hôtel uniquement, et le soir sur réservation. Une fois là-haut, c’est un gros barbecue qui nous attend. On le déguste confortablement installé sur des palettes pleines de gros coussins. Compter 39 euros par personne sans les boissons.

rooftop : mama shelter

Voilà y’a plus qu’à choisir et y aller tôt pour avoir de la place. Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *