Kaffeebar 

On ne va pas se mentir, des spots comme Kaffeebar, à Berlin, il y en a un paquet. Des coffee shops un peu branchés, où on mange tout ce qu’il y a de plus instagrammable dans la foodosphère internationale, comme des avocado toasts, des oeufs pochés au saumon, et des cafés avec des dessins dedans.

kaffeebar berlin

On commence à se connaître et vous devez savoir que je suis plus branchée bouibouis et viandes moches qu’avo toasts, mais j’ai bien dû reconnaitre que Koffeebar, c’était très bon.

Le cadre

Koffeebar est à Kreuzberg, pas loin du canal, dans une rue pavée, tranquille, et boisée. Le bar est lumineux, blanc, bois, un peu à la scandinave. On s’est installé dans l’encadrement de la fenêtre pour avoir une petite brise du matin (je le rappelle, c’était juillet et il faisait chaud). Pour le petit dej, on a fait simple : des avocado toasts à l’oeuf poché, du café et une limonade faite maison.

Le toast était super bon. Le pain un peu collant comme j’aime (procuré généralement par du levain) et loin du pain noir qui fait la réputation chaleureuse des Allemands, un avocat mûr et pas pourri, des oeufs parfaits. Je soupçonne un peu l’un des deux oeufs de ne pas avoir été un oeuf poché mais un oeuf coque écaillé, mais au final, qui s’en chaut ? Pas moi, parce qu’ils ont couvert l’affaire sous une bonne couche de sauce hollandaise.

 

La sauce hollandaise était un poil trop proche de mayonnaise à mon goût et sur la fin, c’en a été écoeurant. Pendant les 45 premières bouchées (à la louche), c’était top. Un peu de roquette, une poignée de graines pour la caution beauté jouvence et volupté, et le tour est joué.

Le restaurant proposait plein d’autres trucs, dont des chia bowls et autres cake au citron qui avaient l’air délicieux mais on avait pas assez faim.

Tout ça arrosé d’un café qui lui par contre n’a pas l’ombre d’un défaut, on était content. Notre journée a bien démarré et en fait, on n’a pratiquement plus mangé de la journée tant c’était costaud !

Adresse : Graefestraße 8, 10967 Berlin, Allemagne

 
 
 

à lire aussi