Chine

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que la Chine, c’est grand. La Chine est vaste et vaste est l’éventail des saveurs qu’on trouve dans les assiettes, celui des expériences qu’on vit et de la culture dont on s’enrichit. Voici ici quelques villes que j’ai visitées, quelques plats que j’ai mangés et quelques péripéties qu’on a vécues.

Pour plus d’informations générales sur la Chine, rendez-vous juste en-dessous. 

Je suis allée en Chine trois fois. 

La première fois, c’était imprévu et par hasard : j’accompagnais mon père en voyage d’affaires. J’ai pris (enfin, il a pris) mon billet d’avion 10 jours à l’avance, j’ai fait mon visa en urgence et je me suis retrouvée propulsée dans ce pays complètement inconnu, à des années-lumières de notre culture (j’exagère un peu, mais en vrai pas beaucoup). 

En arrivant là-bas, j’ai cassé tous les préjugés que je ne savais même pas que j’avais sur les Chinois : ils crachent, la ville est sale, c’est pollué, ils mangent du chien… Que nenni. Pékin, c’est plus propre que Paris, c’est effectivement pollué, oui ils crachent mais la question est de savoir pourquoi (et il y a des réponses)… J’ai adoré découvrir ce pays, cette culture, et je suis tombée un peu amoureuse de Pékin. 

La deuxième fois, je suis allée à Pékin aussi, avec mon père aussi, en voyage d’affaires aussi. C’était un an après et je n’avais pas perdu mes marques dans cette grande ville. Cette fois, c’était l’été (la première fois, nous étions en février et il faisait -11°), et c’était super. Comme la première fois, je ne suis restée que 5 jours 

Puis j’y suis retournée en 2019, à 25 ans, avec mon petit frère cette fois-ci. J’étais hyper sereine, parce qu’étant allée deux fois à Pékin, j’avais l’impression d’avoir pas mal roulé ma bosse et de bien connaître le pays. Nah-ah. Pékin, c’est pas la Chine, et je l’ai appris à mes dépends. Entre mi-avril et mi-mai, je suis donc allée à Chengdu, Chongqing, Canton, et quand même un p’tit coup à Pékin. Un mois en Chine c’est plus dur que 5 jours, surtout en mode plus backpacker que business trip. 

Mais c’était une expérience absolument incroyable que je détaille dans les différents guide de ville ci-dessus. 
Si je peux donner des conseils à quiconque est frileux de partir en Chine, sachez que ça vaut le coup à tout point de vue. Non, ce n’est pas un pays facile, pour plein de raisons, parce que nous avons des rites, des cultures, des modes de vie et des habitudes très éloignées. Mais c’est justement l’occasion de s’ouvrir un peu, de voir des paysages absolument incroyables, de manger des tas de trucs délicieux, de voyager pour peu cher (parce que le coût de la vie là-bas est très bas), de rencontrer des gens, bref de passer un super moment. 

Pour moi, l’écueil à ne pas faire c’est de voir ce voyage comme des vacances, car je pense qu’il y a peu de chances de rentrer reposé.e d’un voyage en Chine. A moins, comme je le disais, de faire Pékin en mode business en 5 jours. Mais, comme je le disais aussi, c’est pas vraiment la Chine 🙂 

Bref, la Chine est multiple, intéressante, curieuse, excitante, alors un conseil : GO !

 

PS : je viens de me rendre compte que ce texte est digne de la fin d’un blockbuster américain. Si quelqu’un pouvait balancer une explosion, un nuage de fumée et une mélodie au piano derrière moi ce serait top. Si possible avec un gros plan sur les yeux d’un enfant. Bisous. 

A lire aussi