Chengdu

chengdu art district
Chengdu old street
Chengdu, Chine

Chengdu est la capitale du Sichuan. Comparée à d’autres villes en Chine, c’est une ville vraiment géniale, moderne, assez verte, et très agréable à vivre. Et puis comme on est dans le Sichuan, on mange bien.

Je partage ici plusieurs adresses et conseils : où dormir, où manger, comment se déplacer, que voir/que faire… Attention, je ne suis pas guide touristique, et je n’ai vraiment aucune aspiration à l’être. Ce que je donne ici, ce ne sont pas les meilleures adresses, mais celles que j’ai expérimentées. Et que j’ai approuvées évidemment, sinon je ne serais vraiment pas sympa.

Où dormir ?

Nous avons passé la semaine à l’auberge Xishu Garden Inn, près de People’s Park.

L’auberge est top : les chambres sont grandes, globalement assez bien insonorisées (on ne s’est jamais fait réveiller par des voisins relous), propre etc.

Le gros plus de l’auberge, c’est un petit rooftop plein de plantes, hyper sympa. On peut boire des coups, jouer au billard, ou grignoter un bout.

Autre avantage, l’auberge organise des évènements (le jour où on partait il y avait un barbecue gratuit avec des options végétariennes) et organise des activités touristiques, comme la visite du parc des pandas, des food tours, des cours de cuisine (oui forcément je ne me suis intéressée qu’à ce qui se mange).

Prix : 89€ la chambre lits jumeaux pour 4 nuits. Mais l’auberge est aussi équipée de chambres lits doubles et de dortoirs (à partir de 12 euros la nuit). Le petit déjeuner n’est pas compris dans le prix de la chambre, mais l’auberge a une cuisine. 

Où manger ?

En préambule, j’aimerais vous signaler que trouver une adresse en Chine est extrêmement difficile et que je me suis cogné plein de balades sur Baidu Maps 3D pour aller au plus près de la vérité. Voilà c’était l’instant charité.

Les hotpots

La spécialité de Chengdu, et du Sichuan en général, c’est le hotpot. Ce qu’on appelle parfois en France « fondue Chinoise » et qui n’a pas grand chose à voir avec une fondue… Ça se présente sous forme d’un ou deux bouillons, dans une grande marmite, avec pas mal de piment et d’autres petites choses. On choisit son bouillon, on choisit tous ses ingrédients (viandes, légumes, boulettes, etc.) et tout arrive sur des petites assiettes. À nous après de faire cuire les plats commandés dans le bouillon ! Les Chinois mangent vraiment très épicé, alors n’hésitez pas à demander « BULA » (pas pimenté) et ça vous arrachera peut-être un peu moins.

Vous remarquerez souvent, dans les hotpots, qu’on vous amène un bol avec un peu d’ail, de coriandre et de ciboule. Ceci constitue une base pour sauce d’accompagnement, qu’il est à vous de créer en fonction de vos goûts. Généralement, tous les ingrédients supplémentaires sont situés sur un buffet. Vous trouvez alors du gingembre, de la sauce soja, du vinaigre, des cacahuètes, d’autres sauces, du sucre… N’hésitez pas à sentir pour savoir ce que vous mettez dans votre bol.

On a fait deux hotpots.

Le premier est un hotpot en libre-service un peu plus au nord.

Ici, tout est en libre service et la salle est en plein air. On commande donc d’abord son bouillon auprès des serveuses et en attendant que ça arrive, on peut aller choisir ce qu’on va mettre dedans. Alors attention, chaque assiette (notamment de légumes, boulettes, viandes…) est déjà faite. Ne faites donc pas la même erreur que moi, à savoir piocher un peu dans chaque assiette ! Il faut en prendre une entière. Les quantités semblent astronomiques mais ne vous inquiétez pas : déjà, ça part vite, surtout que le hotpot est un plat qui se partage, et puis vous risquez d’en perdre un tiers dans le bouillon que vous ne retrouverez jamais.

Le restaurant propose aussi des salades, des raviolis, des brioches… On a essayé la moitié de la carte et on a tout aimé, alors allez-y les yeux fermés !

Prix : c’est très variable mais à titre indicatif, on en a eu pour 170 yuans à 3 (22 euros à peu près).

Adresse : Tanghewan Ecology Self-service Hexian Hotpot
Da’an west Binhe Rd, Cao Shi Jie, Qingyang Qu, Chengdu Shi, Sichuan Sheng, China

Chengdu - hotpot
Chengdu - baozis
Hot pot chengdu - poeple's park
Hot pot chengdu

Le deuxième est un hotpot juste à côté de l’auberge juste à gauche de Xishu Garden Inn. C’est un établissement en bois devant lequel il y a très souvent la queue. Attention, la queue à la Chinoise consiste à patienter sur des tabourets en plastique en boulottant des cacahuètes.

Ici, on t’amène une feuille où tu dois cocher les plats que tu veux. Attention, TOUT est en Chinois. On a essayé d’utiliser Google traduction avec le mode photo mais c’est trop long et trop compliqué. Ce que je vous conseille de faire, c’est d’avoir enregistré dans votre téléphone des photos de ce que vous aimez et de les montrer, comme ça pas de confusion possible.

Pour tous nos hotpots, j’ai toujours demandé : des enoki (petits champignons blancs, longs et très fins, un peu élastiques, très bons), des racines de lotus, du chou chinois, des boulettes de viande, des tranches de boeuf, des genres de raviolis à la viande, de la patate douce… A vous, ensuite, de suivre vos goûts.

Ici, ils proposent aussi pas mal d’assiettes « spéciales », comme par exemple des viandes marinées au poivre du Sichuan qui sont une tuerie. Nous, on a toujours fait deux tiers de la commande avec des images et un tiers à l’aveugle, pour tester des plats inconnus.

Prix : On en a eu pour 200 yuans à 3 (25€ environ, soit moins de 10€ par personne)

Adresse : 食在丐帮 (nom du restaurant)
成都市东城根南街17号附4号

Les nouilles (dan dan)

Les nouilles sont une institution dans le Sichuan. Et on a vraiment pas été déçus. Je vous mets ici trois adresses, dont deux qu’on a trouvées sur le site de The Food Ranger et qui valent vraiment absolument le détour et la queue et tous les obstacles que vous pourriez rencontrer.

Le premier est un restaurant génial. A l’entrée du restaurant, un tableau avec tous les plats à la carte. Vous choisissez, payez tout de suite (la caisse est à l’entrée) et on vous installe à une table. Si le restaurant est plein, et c’est souvent le cas à l’heure du déjeuner, vous risquez de partager votre table avec des locaux !

Nous, on a commandé : les nouilles au boeuf, des wontons au bouillon clair, des wontons au bouillon piquant, des brioches gluantes au porc et mon frère a pris un truc de tofu que je n’ai pas gouté. Ces nouilles restent, après un mois de voyage, les meilleures que j’ai mangées. Inhabituellement plates et très fines (comme des tagliatelles), la sauce était assez épaisse pour s’accrocher aux nouilles et très forte en poivre du Sichuan. Attention, le poivre du Sichuan ne pique pas : il s’apparente plutôt au clou de girofle, c’est délicieux. Les wontons aussi étaient excellents, bref on a merveilleusement bien mangé et ce pour vraiment pas grand-chose. Courez-y. Et quand vous serez là-bas, pensez à prendre comme boisson un jus de tamarin, c’est délicieux et ça coute 3 yuans.

Prix : Autour de 18 yuans le bol de nouilles (un peu moins de 2,50€).

Adresse : XIAOTAN DOUHUA – 小谭豆花
西大街86附13号 Xidajie 86 hao

chengdu noodles
Chengdu dan dan noodles
sticky rice buns - chengdu
silky tofu chengdu
Rabbit noodles chengdu
beef noodles chengdu
Chengdu restaurant

Le deuxième est encore un restaurant qu’on a trouvé sur The Food Ranger (décidément, qu’est ce qu’on aurait fait sans lui…). Comme beaucoup de très bon restaurants en Chine, c’est petit et ça ne paye pas de mine. Quand on est arrivés, il n’y avait personne. On a commandé trois bols de nouilles : celles au lapin, celles boeuf-pois chiches et celles au porc. Sans surprise, les trois plats étaient absolument délicieux. Là encore, des pâtes plates très fines, super élastiques. Une sauce relevée mais pas pimentée (on a bien demandé « bula »), pleine de saveurs. On s’est régalés.

Ci-contre, une photo de la devanture pour que vous puissiez vous y retrouver 😉

Prix : environ 16 yuans le bol de nouilles
Adresse : XIAMIANGUAN – 下面馆

武成大街35号 Wucheng Dajie 35 Hao

Que faire, que voir ?

La réserve naturelle de Panda

Située un peu à l’écart de la ville, je vous conseille (et n’importe qui de sensé fera la même chose) d’y aller le matin. Les pandas mangeant tôt (des kilos de bambou), quand ils ont fini, ils sont crevés et ne font plus grand-chose.
Le parc est aussi moins rempli l’après-midi, mais du coup c’est moins rigolo.
Les pandas sont vraiment hilarants. Si vous avez la chance de les voir s’animer un peu, vous ne le regretterez pas. Dans la réserve naturelle, il y a des pandas géants (des jeunes et des adultes) et des pandas roux, répartis dans de nombreux grands enclos. De fait, on ne les voit pas toujours très bien mais cet espace garantit un minimum de bien-être pour les animaux.
A part les pandas, il y a aussi un petit lac, un jardin, et de jolies promenades.

Adresse : 1375 Xiongmao Ave, Chenghua Qu, Chengdu Shi, Sichuan Sheng, Chine, 610016
Concernant l’accès, on y est allés en taxi et on est revenus en bus. Il y a des bus juste devant la sortie.
Attention si vous prévoyez de faire le retour en taxi, c’est souvent plus cher qu’à l’aller.

Art district

Il y a un quartier un peu artistique à Chengdu qui est très sympa, un poil underground (si avoir des graffitis sur les murs peut-être considéré comme underground). Il y a des galeries, des cafés, des librairies, plein de spots à bubble tea… Et ces fameuses fresques de street art sur les murs.

Adresse : Kuixingyuan – Kuixinglou Street, Chengdu, Sichuan, China

Vieux quartier

Juste à coté du Art District, il y a une poignée de rues un peu traditionnelles assez sympa. Comme pas mal d’endroits sympas en Chine, elles sont bondées. Cependant si vous cherchez des petits souvenirs à ramener, ou des choses jolies à voir, c’est le bon endroit. Vous trouverez plein d’objets et de nourriture typique du Sichuan, des tea houses très jolies, et des rues agréables à la promenade.
Adresse : Renhou Street, Chengdu, Sichuan, China

Chengdu old street
Chengdu old street

Où sortir à Chengdu ? 

On a fait une drôle d’expérience à Chengdu : impossible ou presque de trouver un bar… Sauf dans le quartier dédié. Il s’agit de Lan Kwai Fong, un genre de grand centre commercial avec uniquement des bars et des boites, plus kitschs les un(e)s que les autres.
Notez qu’ici, pratiquement tous les lieux sont fumeurs (même la plupart des restaurants).

A vous de trouver le bar qui vous convient, il y en a des tas de différents avec différentes ambiances. Nous on a fait un bar très sympa, avec un concert live (ah oui, les Chinois n’applaudissent pas. C’est très perturbant, surtout quand un artiste fait vraiment une chouette performance…) et des gros arbres à l’intérieur du bar.

Attention aux prix dans les bars : l’alcool est très cher !! Alors qu’une canette dans un 7/11 coûte 1 euro à peine, dans un bar il faut compter entre 40 et 80 yuans la bouteille de 33cl (type Corona ou Budweiser), souvent chaude.

Comment se déplacer ?

A Chengdu, on a fait la plupart des trajets à pieds. C’est assez facile de se repérer, tout est plutôt bien indiqué et surtout la ville est assez agréable pour se balader, dès lors qu’on quitte les grandes artères. Il y a pas mal de parcs, de canaux, et de petites rues vraiment sympas.

Quand nous étions fatigués, nous avons pris principalement le taxi pour plusieurs raisons. D’une part, c’est vraiment peu cher. Le compteur démarre à 8 yuans (un peu plus d’1 euro) et les deux premiers kilomètres sont gratuits. Ensuite, ça monte plus vite mais toutes les fois où on a pris le taxi, ça a très rarement excédé 25 yuans (un peu plus de 3 euros). Le taxi présente aussi l’avantage de nous amener directement au point voulu. Quand on cherche par exemple un des restos ci-dessus, en métro ou à pieds ça peut vite devenir très dur à trouver, alors qu’il suffit de montrer l’adresse en chinois au taxi et il t’amène.

Enfin, on a pris le métro une fois pour aller à la gare. Comme partout en Chine, le métro est merveilleux ; hyper efficace, propre, à l’heure, climatisé. Un bonheur.

Pour quitter la ville

Nous avons pris le train, souvent parce qu’on pensait que c’était plus facile que l’avion.
ATTENTION : en Chine, les gares sont comme des aéroports. Il faut donc arriver vraiment à l’avance. La première fois, on a failli rater notre train comme ça : on est arrivés seulement 30 minutes avant, sans savoir qu’il faudrait retirer le billet, passer deux fois des contrôles, contrôler les sacs etc…

L’aéroport de Chengdu est par ailleurs très bien, grand, il y a de quoi manger et il y a une consigne. Mon mec était en escale avec moi pendant 8 heures (et après je l’ai laissé rentrer tout seul en France, oups) et il a pu laisser ses bagages très facilement. Attention en revanche, la consigne ferme à 23 heures.

En espérant que ces conseils vous aident un peu, n’hésitez pas à m’écrire si vous avez d’autres questions ou besoin de plus d’infos sur un lieu… Je serais plus qu’heureuse de vous aider ! Des tas de kiss trop kawai.

A lire aussi