Chongqing

 

Il y a tellement de choses à dire sur une ville aussi grande, aussi profonde et aussi fascinante que Chongqing. Et en même temps elle ne se raconte pas.
Quand on est arrivés à Chongqing, on a eu beaucoup de mal à trouver des informations sur quoi que ce soit : où dormir, où manger… Je vous ai donc concocté un petit guide de voyage, dès fois que vous passeriez par là (ce qui à mon avis est totalement dans votre intérêt).

 

 Où dormir ? 

A Chongqing, nous avons dormi à l’auberge de jeunesse Travelling With Hostel (Jie Fang Bei branch), près de la station de métro Jiaochangkou.
L’auberge est globalement très bien. L’entrée n’est pas évidente à trouver, puisque la réception se trouve au 5ème étage d’un immeuble assez, voire complètement miteux. L’immeuble en question est au fond à droite de la cour, mais il est pas trop mal indiqué.
Il n’y a pas d’ascenseur. Ni pour monter à la réception, ni pour monter dans les chambres.

Les chambres sont top : grandes, assez lumineuses, il y a des fournitures de toilettes et une buanderie dans l’hôtel. Dans notre chambre, nous avions un bureau (très pratique pour moi, parce que je travaillais). 

Un côté de la réception est fumeur et on peut boire des bières dans des canapés (10 yuan la grande bouteille de Tsing Tao). Il y a aussi un billard et plein de tables. 

Prix : 68€/3 nuits pour une chambre lits jumeaux. Le lit superposé dans un dortoir commence à 3 euros la nuit. Notre tarif incluait un petit-déjeuner qu’on a goûté une fois avant de jurer qu’on ne nous y reprendrait plus. On a eu droit à un genre de gruau de riz visqueux, avec des oeufs au plat tellement frits que j’avais le menton luisant (et je ne mange pas particulièrement comme un cochon, je vous vois en train de me juger hein), des pickles de piment vert, un beignet (?) et une tranche de pain de mie.

 Que faire/ que voir ? 

La Galerie d’Art de Chongqing

La Galerie d’Art est un bâtiment magnifique, qui relève le défi d’être à la fois traditionnel, moderne et communiste. Les perspectives selon les différents points de vue sont dingue. Je ne l’ai vu que de l’extérieur parce que c’était le soir, je n’ai donc pas eu le temps d’entrer dedans mais je pense que ça vaut le coup !

L’entrée a l’air gratuite, et le musée propose à la fois des expositions d’artistes contemporains et d’artistes classiques Chinois.

Chongqing Art Gallery
Chine Chongqing

Les Hongya Caves

Les Caves sont un genre de village bâti à flanc de montagne, sur les rives du bras noir du Yangtze, sur l’île. Si on y accède par le haut, on le rez-de-chaussée correspond au 11ème étage. L’accès au Hongya Caves est gratuit. C’est un endroit très touristique mais tous les étages ne sont pas aussi bondés. Il y a des cascades, des pontons, des rues avec des étals de street food, de glaces, de bubble tea et de magasins de street food à n’en plus finir.

C’est donc un enchainement de balcons, avec parfois des creux et des vues sur la rive d’en face, qui valent le détour. En face, il y a une tripotée de tour qui s’illuminent en même temps pour ne former qu’un grand écran. Des pubs passent dessus (qu’est ce qu’on est pas prêt à faire pour vendre…) mais c’est très impressionnant et c’est assez représentatif du développement technologique et économique de la Chine. 
On voit aussi le pont qui rejoint la rive opposée, lui aussi illuminé et très imposant. 

On peut ressortir par le bas aussi. D’ailleurs sur les rives du fleuve en bas, il y a un bar à karaoké amateur public et très marrant. 

Le Wulong

Il s’agit d’un parc naturel à deux heures et demie à peu près du centre-ville de Chongqing. Pour la petite histoire, c’est là où ils ont tourné un des Transformers. J’ai compris ça à la sortie du parc, après m’être demandé pendant deux heures pourquoi ils avaient mis des robots partout…

Il est assez dur d’accès seul je crois, alors mieux vaut si vous êtes à l’hôtel, vous arranger pour avoir une excursion organisée.

On a payé à peu près 500 yuans pour une journée, incluant : l’aller-retour en bus (prévoir des bouquins et de la batterie sur son téléphone car le retour a des chances d’être bien bouchonné) + l’entrée des différentes balades + le déjeuner et des bouteilles d’eau.

On est allés dans le Wulong après avoir essayé d’aller dans le parc naturel de zhangjiajie, ce qui était vraiment trop compliqué et trop cher depuis Chongqing. Si vous êtes dans le même cas de figure que nous, vraiment le Wulong vaut le coup. C’est assez touristique mais les chemins respectent complètement l’environnement et permettent à tous de circuler très librement. Les gens ne sont donc pas entassés et on a souvent l’impression d’être tout seul. 

Chongqing- wulong
Voyage - Chine
Chongqing wulong
Activités Chongqing
Chongqing wulong

Ciqikou

Ciqikou est un vieux quartier de Chengdu, assez excentré. C’est un quartier fermé, fait de maisons basses et de ruelles, qui abritent des tas de boutiques. Souvenirs, glaces, piments, hotpots… Pratiquement chaque local est dédié au commerce.

Je le mets car cet endroit m’a été plusieurs fois vivement recommandé. Cependant j’y suis allée et j’ai envie de vous dire de ne surtout pas mettre un pied là-bas, sauf peut-être en semaine, tôt le matin…

J’y suis allée un samedi en fin de matinée et c’est un des endroits les plus affreusement touristiques que j’ai vus. Il y avait tellement de monde que j’ai failli faire une crise d’agoraphobie et que j’ai du aller me cacher dans les ruelles pour attendre que ça passe. Finalement, on retrouve exactement les mêmes boutiques tous les trois stands, ça sent un peu mauvais et tout sent l’attrape-touriste…

Liziba

Une petite histoire ce cache derrière cette station de métro de la ligne verte. Lorsqu’ils ont construit le métro de Chongqing, un immeuble se trouvait sur leur chemin. Ils ont hésité à le détruire avant de finalement décider d’installer la station de métro au dernier étage de l’immeuble ! Les autres étages restent habités par les locataires de toujours, qui soit-disant ne se plaignent pas tellement du bruit.

On a pris le métro pour traverser l’immeuble et ça n’a pas un intérêt de dingue en soi : je pense qu’il est plus amusant de le voir de l’extérieur. Mais c’était marrant de voir des hordes de gens agglutinés contre la vitre du conducteur, téléphones à la main, pour filmer le passage en station.

Où manger ?

Les nouilles

Les premières nouilles qu’on a mangées à Chongqing, on les a mangées du côté de Zengjiayan. On a atterri là par hasard, (notre mode de fonctionnement c’était de descendre à des stations de métro au pif et de voir si c’était bien. Ce jour-là, ça a marché). On s’est retrouvé dans une petite ruelle, près d’un marché. Des tabourets hauts de 35 centimètres à tout casser étaient alignés devant un mur criblé de taches de sauce. Un type faisait la cuisine dans un grand chaudron, à moitié sur la rue à moitié dans son local. Ces nouilles étaient sans mentir les meilleures que j’ai mangées de Chine -je crois.

Adresse : No64 Renmin Road, Chongqing, China

L’adresse n’est pas précise, c’est un peu compliqué comme d’habitude ! Si je peux vous fournir de meilleures explications : quand vous venez du métro, descendez Renmin Lu sur le trottoir de droite. A un moment, une ruelle part à droite, empruntez-la. Il y a un marché en contrebas mais avant le marché, une impasse sur la droite et là un mur avec les tables. Voilà, comme dirait le méchant dans Taken : « Bon chance ».

nouilles à Chongqing
chongqing noodles
Où manger à Chongqing
Où manger à Chongqing

On a mangé celles-là au terme d’une matinée de marche intense sous 35° et c’était très bon. Moins bon que les premières, forcément (le bouillon avait un peu moins de goût) mais très bon quand même. Ici, c’était des nouilles au boeuf et aux pois chiches. On peut manger dehors et les gens sont sympas.

Adresse : Shaanxi Road, Chongqing

 

D’autres nouilles qu’on a mangées après une dure matinée, sous la pluie. J’ai pris les raviolis et mon frère les nouilles et tout était vraiment délicieux. Mes raviolis étaient super fort en ciboule, comme j’aime. Les nouilles de mon frère étaient pimentées, avec pois chiches, ciboule et chou. Les gens étaient un peu fou, en particulier une dame qui mangeait avec les patrons et qui nous a emmené après faire des courses (à l’occasion, je vous raconterai l’histoire). Mais ils étaient vraiment adorable et comme mon frère parlait chinois, ils nous ont offert mon plat !

Adresse : Fuxing Road (juste en face de Changjiang Repair Shop)

Où manger à Chongqing

En conclusion 

Chongqing, c’est une très grande ville, étourdissante à certains égards, sombre aussi, intimidantes. Qui ne ressemble pas vraiment au reste de la Chine, mais qui n’en est pas très différent non plus. Qui de prime abord est sans grand intérêt, mis à part quelques rares attractions qui du coup sont extrêmement touristiques. 

Moi je pense qu’il faut donner sa chance à la ville et se laisser s’apprivoiser : ne pas avoir peur de prendre le métro sans destination, de sortir et de se balader. C’est là qu’on tombe sur les meilleurs coins, des bouis-bouis excellents et impossibles à retrouver, des petits marchés où acheter du poivre et du piment, des boutiques rigolotes… Bref, c’est une ville vraiment effervescente, à mi-chemin entre le bled et la mégalopole et si on tient le coup, c’est vraiment une chouette expérience. 

Si vous voulez d’autres adresses ou partager votre expérience, n’hésitez pas à m’écrire sur mon Instagram : @eating.with.ada. Je me ferai une joie de vous répondre !

A lire aussi