BEIJING/PEKIN

J’ai eu la chance de visiter la capitale Chinoise trois fois dans ma vie : une fois en février, par -11 degrés, une fois en avril et une fois en mai. Avril-mai, c’était vraiment le pied total.  

Dès le début du printemps, les températures montent très rapidement. Mon frère est allé à Pékin fin février et il faisait moins de 10 degrés, alors que lorsque j’y suis allée un mois après il faisait au moins 25, avec des températures un peu plus basses le soir. 

Bref, c’est une ville très riche, très moderne, dynamique… Et je pense que c’est une super ville à faire pour un premier voyage en Chine ! (pas comme Canton, qui vous dégoutera de ce pays à tout jamais). 

Où dormir ? 

De fait, j’ai eu l’occasion de dormir dans plusieurs hôtels à Pékin. Le plus chouette que j’ai fait est aussi le plus cher ! C’est le Double Happiness Hotel. Les chambres sont grandes et très bien équipées, la cour est adorable, le petit-déjeuner est délicieux, l’accueil est formidable, bref ! Un sans-faute absolu. 

Ci-contre : une photo du petit déjeuner, un buffet avec des tas de trucs, chinois comme occidentaux. 

C’est situé dans le Dongcheng, donc assez central, dans un super hutong.
Adresse : No. 37, Dongsisitiao, Dongcheng, 100010 Pékin, Chine
Site : https://double-happiness-courtyard-hotel-beijing.hotelmix.fr

Prix : à partir de 140 euros la nuit environ 

Beijing hotel
Où dormir à Pékin

J’ai aussi séjourné à l’hôtel Ming Courtyard, dans le Dongcheng également (selon moi le quartier le plus cool de Pékin). Il n’y a pas de petit-déjeuner inclus, ils sont assez mensongers sur la location de vélos, et pas d’une amabilité remarquable. Cependant les chambres sont top, il y a une bonne connexion wifi, une super cour intérieure. Il y a aussi un service de lessive. Et surtout, les chambres sont assez peu chères : pour une chambre lits jumeaux, c’était 55 euros la nuit.

Le courtyard est super sympa, avec à la fois des tables et chaises devant chaque chambre et des chaises longues pour tout le monde. On peut donc aller se chercher un petit dej’ ou un apéro et le prendre tranquilou à l’hôtel. Et surtout, donc : hyper central.

Adresse : No.34 Xintaicang Hutong, Dongzhimen, Dongcheng, 100007 Pékin, Chine

(C’est pas la meilleure photo désolée mais ça donne une petite idée de la terrasse au moins !)

Où manger ?

Des jianbings

Les jianbings, c’est une spécialité que j’ai découverte sur Instagram et dont mon frère, qui était à Pékin avant moi cette année, m’a dit qu’on en trouvait partout là-bas. Je me suis donc trouvé un spot, et j’y suis allée pratiquement tous les matins.

Le principe du jianbing est simple : un genre de grande crêpe, préparé sur un genre de bilig (vous savez, ces plaques bretonnes pour faire les crêpes), sur laquelle on casse un oeuf, puis on la retourne et on balance plein de trucs. On peut y mettre du sésame noir, de la ciboule, de l’ail, de la sauce soja, du piment, parfois de la viande… On finit par un genre de cracker géant, on plie la crêpe, on casse le cracker, on la coupe en deux et en avant Lisette. C’est chaud, ça pique, c’est doux, c’est TROP BON.

Franchement, il n’y avait pas plus de bonheur que celui de manger mon jianbing en marchant dans les hutongs tôt le matin.

Adresse : Jiaodaokou E St, Dongcheng, Beijing, Chine

Mais vous pouvez en trouver dans plein d’endroit, il suffit de chercher une petite échoppe et une poêle à crêpe. N’oubliez pas : plus le lieu est petit et moins il paye de mine, meilleur sera le jianbing. Vaut pour tout la bouffe asiatique, globalement.

Où manger à Pékin
Où manger à Pékin
Où manger à Pékin
Tak Yong

Du canard laqué (Beijing Duck)

Tak Yong est un restaurant dans le quartier des ambassades à Pékin. Comme pas mal de restaurants, il est situé dans un centre commercial. D’ailleurs, là-bas, manger dans un centre commercial n’est pas du tout connoté comme chez nous.

C’est un restaurant plutôt chic, avec à la carte plein de spécialités délicieuses. Cependant on ne s’en tire pas pour cher. Nous ce soir-là, on a mangé : du canard laqué évidemment, de la salade de chou et crevettes, de la salade de concombres à la chinoise, des roulés de tofu au porc… Tout était vraiment un délice. Le canard laqué : extra, la peau croustillante, juteuse quand on croque dedans, la chair parfaitement cuite qui se délie, bref, vraiment un régal.

On a commandé deux canards, deux salades et un autre plat de viande et on était méga calées. Au total, on en a eu pour un peu moins de 30 euros par tête. C’est-à-dire beaucoup pour la Chine, très peu pour nous Occidentaux.

Adresse : Dongfang East Road, Liangmaqiao, Chaoyang District | 2/F, The Grand SummitPékin, Chine

Des tas de raviolis

Chez Din Tai Fung, évidemment. Il y en a plusieurs dans Pékin. Les restaurants sont exactement les mêmes à travers le monde donc je ne vais pas reprendre toutes leurs spécialités ici (j’avais fait un article à lire si ça vous intéresse) mais disons que c’est une valeur sûre, que c’est toujours aussi délicieux, et qu’ils prennent la carte bleue. C’est pas le cas partout alors ça vaut d’être relevé !

En terme de spécialités, vous trouverez des raviolis, des xiao long bao, des liserons d’eau, du porc pané, des bouillons de wontons…

Que manger à Pékin

Des brochettes

Les brochettes, c’est un truc très répandu en Chine. On en a en street food, vendues par 3 ou plus aux coins de rues, ou dans les restos. À Dongzhimen, il y a un super resto de brochettes où on est allées deux fois, qui a l’air de s’appeler Party Base BBQ, mais qui en fait s’appelle Judian BBQ Bar. Ils font des brochettes de porc, de boeuf, d’agneau (miamiamiamaimmmmmm), de tofu et même de légumes. Comme ces petites brochettes champignons enoki + lard grillé + piment. La viande est super tendre sur toutes les brochettes et l’assaisonnement trop bon. Et, piment sur la brochette, c’est pas très cher. Ni trop piquant 😀 

Adresse : Chine, Beijing, Dongcheng, Dong Zhi Men, 东直门内大街206号 / 北京市东城区东直门东直门内大街206号

 

Tant qu’on y est, il y a un tas de supers restos sur Dongzhimen. N’hésitez pas à entrer dans n’importe lequel où il y a du monde (s’il n’y a personne, c’est que vraiment c’est dégueu). Il y a aussi des super yaourts glacés, ça tombe bien j’adore ça. 

J’ai aussi dîné dans un resto de brochettes encore plus génial, près du Agricultural Exhibition Center à Chaoyangmen. Ici, il n’y a pratiquement pas de touristes et les serveurs font plutôt la gueule quand ils voient des blancs débarquer mais on s’en fout, c’est trop bon. Là encore, des brochettes de porc, d’agneau, de boeuf. Elles sont parfois douces, parfois hyper épicées. Parmi les spécialités délicieuses qu’on a mangées : de la pomme de terre au sésame, du maïs, des racines de lotus (my god qu’est ce que c’est bon ça), de la ciboule entière (épicée et saupoudrée de sésame), de l’edamame, et évidemment des brochettes de viande. 

Ici, c’est très à la chinoise donc pour payer, tu scannes directement le QR code avec l’application WeChat. Pas creepy du tout. 

Adresse : 16 E 3rd Ring Rd N, Chaoyang, Beijing, Chine / 北京市朝阳区东三环北路16号

Où manger à Pékin
Où dîner à Pékin
Où manger à Pékin
Où manger à Pékin

Que faire, que voir ?

Je passe sur tout ce que pourront vous conseiller 7846 guides de voyage sur Pékin, comme : La Cité Interdite, le Palais d’été, Drum Tower et Bell Tower, le Lama Temple (quoi que ça c’est vraiment ouf)… C’est à faire, évidemment. De toute façon, globalement, tout ce que vous conseillent les guides est à faire, parce que les Chinois ont un sacré talent pour construire des trucs trop beaux/ trop hauts/ trop grands/ les trois à la fois. Je vous parlerai quand même de la Grande Muraille de Chine, mais plus tard.

NanLuoguxiang

Nan Luoguxiang, c’est un peu le Montmartre de Pékin : hyper touristique, plein de petites boutiques (des énormes attrape-touriste, hein, qu’on se le dise), des bars branchés, le tout dans un hutong.

Malgré tout, c’est un quartier sympa où se balader, surtout quand on sort un peu de l’artère principale. Mais dans l’artère principale, il y a des chouettes boutiques où ramener des tas de souvenirs qui permettront à vos potes et à votre famille de s’exclamer « oh c’est super typique ». Par exemple : une boutique de linge de maison (Xi Jie Liang Pin), un fast-food où ils font des kebabs de canard laqué (OMG UN DELICE), une boutique avec des cosmétiques ultra-mignons et qui sentent bon, avec un packaging chinois années 60 (Shanghai Lady), des boutiques de papeterie… Bref, un gros fourre-tout coloré.

Vraiment, un conseil : n’y allez jamais un samedi après-midi, vous ne pourrez pas faire 2 pas. Allez-y plutôt le matin, en semaine. Sinon, vous risquez d’avoir le même effet qu’à Ciqikou, à Chongqing. 

nanluoguxiang

Gulou Street

C’est la grande artère qui mène à Drum Tower et Bell Tower (tour du tambour et tour de la cloche), et qui passe par Nanluoguxiang. Sur pas mal d’endroits, elle n’est pas très intéressante. Pourtant, si on s’y attarde un peu, on tombe sur des super friperies, dont deux adresses super :

  • Une friperie hyper années 60 avec que des vêtements et des bijoux de super qualité.
    Adresse : Gulou E St, Dongcheng, Beijing, Chine / 北京市东城区鼓楼东大街
  • Good Late Vintage : une friperie ouverte par une jeune fille Chinoise qui a habité à Berlin et voyagé dans le monde entier, dont le Japon. Elle est passionné de mode et de luxe et sa boutique est à l’arrière d’une boutique de manucure (trop marrant). Elle est super sympa et a parfois un peu la flemme d’ouvrir mais elle est hyper passionnée, parle super bien anglais et porte plein d’amour aux vêtements qu’elle vend.
  • Adresse : N°60 Gulou East Str., Beijing, China
Hutongs à Pékin
Friperie Pékin
Hutongs

Les hutongs

Il n’y a pas vraiment d’adresse ou de hutongs particuliers, mais se perdre dans les hutongs est un des trucs les plus sympas de Pékin. Les hutongs, ce sont des petits quartiers anciens de Pékin. Pour certains, ils sont refaits à neuf, et pour d’autres non. Ce sont des toutes petites rues, avec des petites maisons, des gens dans la rue posés sur une chaise en train de papoter… Il y a une vraie bonne ambiance, on peut s’y perdre, trouver des petites échoppes avec un truc à manger… Et la bonne nouvelle, c’est qu’il y a des toilettes publiques partout donc on peut s’y perdre 5 heures si on veut.

Beijing 798 Art Zone

Aussi appelé Art District, ce quartier un peu excentré est l’un des endroits les plus cool de Pékin. C’est un ancien quartier industriel fermé, qui est maintenant un quartier d’art -on aurait pu s’en douter. On y trouve donc des galeries, des ateliers, des boutiques, et aussi des restos et des bars. Il y a plein d’étudiants alors il y a peut-être une branche de l’université là-bas.
La première année j’y suis allée en Solex et c’était super cool, la deuxième fois en bus. Pour y aller ça va, c’est surtout pour revenir que c’est compliqué : il y a plein de lignes de bus, mais il y a aussi plein de sorties au District du coup on ne sait pas de quel côté on sort et où est le bus à attraper.

Si vous allez là-bas, prévoyez d’y aller tôt parce que vous aurez envie d’y rester. C’est un super spot pour des boutiques de mode un peu pointues, pour de la céramique magnifique et pas chère, et pour des trucs en cuir. Cette année, on est aussi tombées par hasard sur une exposition de Leila Alaoui qui était géniale.

Mais attention, parmi toutes les boutiques se planquent des attrape-touristes pas très intéressants et plutôt chers…

Adresse : 北京市朝阳区酒仙桥路2号

Que faire à Pékin
Beijing 798 art zone
Galaxy Soho Pékin

Le Galaxy Soho de Zaha Hadid

Pour quiconque aime bien un peu l’architecture, le Galaxy Soho est un endroit assez impressionnant, dont on dirait qu’il est sorti d’un film de science-fiction. Ça n’a pas un intérêt gigantesque en soi, puisque ce sont surtout des bureaux et des boutiques, mais il y a un truc qui vend des jianbings à côté alors un matin, je suis allée manger mon jianbing de petit dej là-bas en écoutant un podcast.

Adresse : Chine, Beijing, Dongcheng, Chao Yang Men, Xiaopaifang Hutong, 小牌坊胡同甲7号

Il y a un hutong juste à côté alors après, on peut continuer la balade dans le hutong jusqu’à Wangfujing. Wangfujing, c’est un centre commercial sans grand intérêt non plus à part que : il y a de la clim, de la wifi, et un Apple Store pratique pour recharger son téléphone un jour où il fait chaud.

En conclusion, 

Pékin est une ville très facile et très accessible par rapport au reste de la Chine. Les gens parlent plus facilement anglais, la cuisine est moins épicée (et en plus il y a de tout, de la cuisine de toute la Chine), la ville est globalement assez jolie… Il y a plein de trucs à faire, plein de quartiers branchés, on circule hyper facilement. C’est top. 

Il faudra compter un budget un peu plus élevé qu’ailleurs en Chine mais pour quiconque est un peu frileux de ce pays, Pékin est un bon début !

A lire aussi