La francesinha 

Avant d’aller quelque part, à Porto par exemple, il y a toujours des gens pour te donner plein de conseils sur ce que tu dois absolument manger. Là, c’était la Francesinha. J’avais vu des photos, ça ne me donnait pas vraiment envie mais il faut faire confiance aux retours d’expérience.

porto francesinha
francesinha

J’ai eu la « chance » d’avoir déjà mangé quand Mickaël a décidé de goûter cette spécialité portugaise pour le moins… hors-norme.

Pour rappel, la francesinha est un plat traditionnel composé de deux tranches de pain grillé entre lesquelles on a de la dinde, de la mortadelle (ou du jambon) et de la saucisse. Le tout est caché sous des grosses tranches de fromage fondu, et noyé dans une sauce bolonaise un peu épicée.

Les photos ne me donnaient pas envie et par définition, je déteste quand ce qui est censé être croustillant est mouillé. Genre les frites dans la poutine, je suis certaine que ca ne me plairait pas.

Sans surprise, c’était plus un concours de calories qu’un plat vraiment bon. Ca devait être super quand les Portugais partaient en mer pour 6 mois avec pas grand-chose à manger, mais pour nous qui mangeons à notre faim tous les jours, ce n’était pas nécessaire. Le pain est imbibé de sauce, évidemment, du coup il est mou mais en plus il se délite complètement. Les viandes ne sont clairement pas de très bonne qualité et juste, viande sur viande sur viande pour moi c’est pas possible. Le fromage est concrètement pas terrible non plus, on dirait un Leerdammer de basse qualité.

Bref, vraiment, le tout reste sur l’estomac et pèse, ça pèse lourd. Heureusement que je n’ai pris qu’une bouchée.

Moralité : ne mangez pas de francesinha. Voilà. De rien, bisous.

A lire aussi

Instagram did not return a 200.