Les caves de Calem

Quand on passe 4 jours à Porto, on ne peut pas décemment ne pas boire de… Porto.

C’est pourquoi nous sommes allés visiter les caves de Calem, de l’autre côté du Pont Luis Ier, côté Nova Vila de Gaia. Et nous avons appris plein de choses.

La visite commence dans une salle sombre, une grande salle avec diverses explications. On apprend par exemple la composition des sols : il s’agit de roches de schistes, dont on ne penserait pas qu’elles favoriseraient la pousse des vignes et pourtant ! Dans la vallée du Douro, un adage dit qu’il y a 9 mois d’hiver et 6 mois d’enfer. En effet, les hivers sont très rudes : les températures descendent jusqu’à 5 degrés, voire moins, quand en été les températures peuvent monter jusqu’à 40.

Les roches de schiste permettent de conserver la chaleur accumulée pendant l’été et de la diffuser régulièrement aux pieds de vignes.

On apprend aussi à différencier les arômes, des arômes de banane ou de fruits rouges par exemple. Malheureusement, la visite guidée commençait et nous n’avons pas eu le temps de tout sentir.


La visite se fait dans la langue de votre choix : toutes les demies-heures, une visite dans une autre langue. A 14h35 en français, 15h15 en anglais, etc.

caves de calem-porto
portos de calem

Les typologies de Porto

La guide commence par nous expliquer les différentes topologies de porto. Les portos sont faits comme le vin, avec les mêmes cépages. C’est leur mode de fabrication qui est différent. Lorsqu’un vin fermente plusieurs mois, la fermentation du porto est interrompue au bout de quelques jours ou quelques semaines à peine puis on leur ajoute de l’eau de vie de vin. C’est la raison pour laquelle les portos sont plus alcoolisés et plus sucrés que le vin.
On connait tous le porto rouge et le porto blanc, mais il existe en réalité des dizaines de portos différents classés en 4 grandes familles : les ruby et les tawny, qui sont des rouges, les blancs et les rosés.

Dans les blancs, on trouve le porto « lagrima » et le porto blanc sec. Le lagrima est fermenté pendant deux jours, ce qui lui confère un goût très sucré et une robe très foncée. On l’appelle ainsi en raison de sa robe : lorsqu’on fait glisser le porto sur les rebords du verre, le liquide descend comme des larmes. (lagrima signifie larme en portugais). Plus tôt on interrompt la fermentation, plus le porto est sucré. Le porto blanc est ainsi fermenté 6 jours et est plus clair que le lagrima.

Le porto rosé a été créé en 2007 seulement.

Les porto tawny et ruby ont respectivement une couleur plus rouge ou plus brune (oui, dans ce sens-là !) Ils passent maximum 6 ans dans un foudre ou un fût.
Ce qui nous amène aux contenants du porto : certains sont vieillis en foudre de chêne, d’autres en fut, et même d’autres en bouteilles. Un foudre contient en moyenne 37 450 litres de boisson, soit 74 000 bouteilles. Les foudres et fûts sont fabriqués en chêne vieux, car si le chêne est jeune on sentira trop le goût boisé.

Lorsque les portos sont vieillis en bouteille, on les appelle vintage. Cette appellation ne signifie pas que le porto est plus vieux : il s’agit d’un gage de qualité. Un porto vintage est issu d’une cuvée exceptionnelle. Ils sont alors conservés en bouteille pendant environ deux ans. Il est non filtré et il est conseillé de le consommer dans les deux jours après ouverture.

porto calem
dégustation calem porto

On finit la visite avec une dégustation : un verre de porto blanc et un de rouge, un tawny. Les portos sont effectivement très sucrés et très alcoolisés et deux verres sont suffisants pour nous donner envie d’acheter plein de bouteilles. C’est assez convivial, on déguste nos portos sur une grande table en bois, entourés de bouteilles et la guide poursuit ses explications sur la dégustation de ces alcools.

Finalement, on a appris plein de choses sur le porto, qu’on ne connaissait que des apéros chez les grands-parents.

Adresse : Caves de Calem

Prix : on a fait la visite des caves + un tour de bateau avec les explications des 6 ponts et on en a eu pour 17 euros chacun.

A lire aussi

Instagram did not return a 200.