Mon Frichti avec Eric Frechon

Frichti x Eric Frechon

Après avoir passé des mois à essayer de faire fonctionner des codes de réduction sur mon application (sans succès), j’ai fini par commander sur Frichti le plat qui me faisait le plus envie depuis longtemps : la saucisse-purée d’Eric Frechon.

Frichti : le concept

A la base, Frichti est une application. On y trouve soit des paniers-repas, soit de plats tous faits soit de plats à composer soi-même. Le tout évidemment se revendiquant de très bonne qualité, pour un prix abordable, livré en un temps minimum (entre 20 et 45 minutes).

Sur un site facile à utiliser et relativement instinctif, on trouve donc au choix des pâtes livrées avec leur accompagnement, un plat de polenta, du gaspacho, des salades…

Frichti classe ses plats, ce qui les rend plus faciles à trouver. En revanche, s’il existe des options végétariennes comme omnivores, le tout est relativement healthy.

Le Gang des Chefs

Dernière nouveauté en date sur Frichti : le Gang des chefs. Après une collaboration avec Merci Alfred axée autour de la viande rouge de qualité, Frichti s’offre une collaboration avec 4 chefs un peu star du moment. Aux fourneaux, on retrouve donc Eric Frechon, chef cuisinier au Bristol et au Lazare (dont la saucisse-purée est justement réputée); Taku Sekine, jeune chef qui cartonne sur Instagram avec les plats fleuris et colorés de son restaurant Dersou, fusion franco-japonaise dans le 12ème; Juan Arbelaez, le très jeune Colombien qu’on a vu dans Top Chef avant de le retrouver dans les cuisine de Yaya, de Plantxa ou tout récemment de son dernier restaurant Vida; et enfin Giovanni Passerini, chef d’orchestre du restaurant (italien, sans surprise) du même nom.

gang des chefs par frichti

Avec ces 4 chefs, Frichti se dote d’une nouvelle fraîcheur. Elle ne l’avait pas perdue, l’entreprise bénéficie d’une excellente communication et d’une très bonne image). Mais, surtout, d’un peu plus de crédibilité. Ces 4 chefs en vogue, dont 3 sont étrangers, proposent chacun un plat signature que vous pouvez vous faire livrer chez vous. Ainsi, Juan Arbelaez propose un tatami de thon façon Colombie avec un leche de tigre mur caliente, Giovanni Passerini une salade de poulet, noisettes et ricotta, Taku Sekine un gyudon de boeuf (mijoté dans du bouillon), et Eric Frechon… la fameuse saucisse-purée au jus de viande, que j’ai goûtée.

La saucisse-purée d’Eric Frechon

Frichti respecte sa promesse. Mon plat est livré en moins de 40 minutes par un livreur sympa. Il est dans un grand sac recyclable (le plat, pas le livreur. Ce serait bizarre). Comme c’est ma première commande, j’ai même droit à une lettre manuscrite et une gazette culinaire.

Je sors mon plat, il fait moins envie que sur la photo, c’est normal. A moi de le réchauffer. Problème : je n’ai pas de micro-ondes. Je me bricole donc un bain-marie. La sauce est mise à part dans un petit récipient en plastique et c’est un bloc de gelée, comme elle est froide. So far, ça ne me fait pas très envie.

Lorsque le plat est cuit, la gelée a fondu et le jus s’est bien répandu dans la purée. Dans laquelle on trouve aussi une grosse feuille de laurier, une branche de romarin, et une branche de thym pour donner plus de saveur.

Frichti x Eric Frechon
saucisse frichti

Pari réussi, la purée est fantastique, surtout pour une purée livrée et réchauffée. Hyper crémeuse, totalement régressive, et pleine d’arômes des herbes qui ont cuit dedans. C’est un vrai régal.

Moins convaincue en revanche par la saucisse. Une épaisse saucisse de Toulouse qui d’une part a eu du mal à être totalement réchauffée, et d’autre part est vraiment, vraiment pleine de morceaux de gras et de cartilage. Je conçois que ce soit comme ça qu’est fait la saucisse mais là c’est pour moi à la limite de l’immangeable. Je n’arrête pas d’enlever des morceaux de ma bouche (désolée pour les détails sordides).

A la fin du plat, je n’ai cependant plus faim.

Bilan

L’idée de Frichti est super pour les gens qui n’auraient pas forcément le temps de cuisiner, ce qui ne savent pas où trouver les bons produits, et ceux qui ont juste la flemme. L’application propose une offre bien plus large que des sites comme Deliveroo ou Uber, et j’adhère plus à ce concept.

De plus, un vrai soin est apporté à la sélection des produits, ça se sent quand même. J’ai aussi adoré le fait qu’on puisse choisir de ne pas avoir de couverts. Enfin, tout est recyclable.
J’ai quand même été un peu déçue par la saucisse-purée, qui du coup était assez inégale. Mais je pense que je retenterai l’expérience avec un autre plat. Peut-être un plus facile à réchauffer…

Ah oui, et Frichti, pensez-y : tout le monde n’a pas un micro-ondes ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *