Zéro d’Attente

Quand je suis rentrée de Hong Kong, je n’avais qu’une idée en tête : manger des xiao long bao. Mais Paris n’est pas New York, et ici on n’en trouve pas à chaque coin de rue. Mais on en trouve au Zéro d’Attente, alors j’y ai couru voir ce que ça donnait.

Etape 1 : menu, commande, légumes

Zéro d’attente étant un restaurant que j’ai découvert sur Instagram, je m’attendais à arriver dans une échoppe bondée et bobo à souhait. Rien de ça, le décor est on ne peut plus classique. Tables vitrées, chaises aux hauts dossiers, pas de décoration particulière. Le menu est épais et alléchant. Ca tombe bien, je meurs de faim.

On commande chacune un panier de raviolis à la soupe, mon amie commande un bol de nouilles Dan Dan et moi une assiette d’épinards sautés à l’ail, un plat dont je raffole.

Les plats mettent un peu de temps à arriver, les légumes sont servis en premier.

Surprise, ils sont froids ! J’ai l’habitude de les manger chauds. Mais ça ne me dérange pas. Ils sont très, très bons. Cuisinés avec leurs tiges, ils allient craquant et fondant. Ils ne sont pas filandreux, en revanche, le chef n’a pas lésiné sur l’ail. Ne pas prévoir de rendez-vous amoureux après avoir mangé ce plat, ni de rendez-vous tout court en fait. Ne parlez à personne, rentrez chez vous.

Epinards sautés à l'ail, Zéro d'Attente
Zéro d'attente

Nouilles Dan Dan

Le temps qu’arrive le bol de nouilles Dan Dan, j’ai déjà fini mon assiette et je sens que je vais avoir encore faim alors je commande un bol de raviolis à la soupe.

Le bol de nouilles est colorés et copieux. L’huile pimentée luit à la surface, autour de la viande hachée et sur la surface lisse de la grande feuille de chou Pak choi. Je goûte. Le plat est assez relevé, mais largement mangeable. Et surtout, très bon. J’ai du mal à savoir si le bouillon a du goût, avec la force du piment, mais en tout cas les nouilles sont très bonnes et le Pak Choi cuit à point.

Les nouilles sont bien cuites et tout se mêle très bien à la viande hachée et la ciboulette. A la fin, mon amie est calée.

Raviolis vs raviolis

Enfin arrivent nos petits paniers en bambou ! Et dedans, mes raviolis chéris. Il y en a 4 par paniers. De visu, certains doivent être percés car leur base est plate. J’en attrape un avec mes baguettes en tentant de ne pas le percer mais il colle un peu au papier. Le temps que je le mette dans ma cuillère, le jus est déjà parti. La farce est quant à elle très bonne, encore un peu juteuse. J’arrive à avoir la soupe d’autres raviolis mais assez peu, ce qui est frustrant. Je cherchais vraiment la sensation du xiao long bao qui éclate en bouche, et je ne l’ai pas retrouvée.

En attendant arrive mon dernier plat, le bol de raviolis. Bien pliés, la pâte est un peu épaisse mais la farce est bonne. Porc, gingembre, pas trop de ciboule, un classique bien dosé et équilibré. 
En revanche, le bouillon n’a aucun goût ! On dirait presque l’eau de cuisson… J’ai vraiment l’habitude de quelque chose qui pourrait se boire à part, ici ce n’est pas du tout le cas.

Xiao Long Bao, zéro d'attente
Raviolis Shanghai, Zéro d'Attente

Bilan

Au Zéro d’Attente, globalement la cuisine est bonne. Légumes excellents, idem pour les nouilles Dan Dan; les xiao long bao ont eu beau être un peu percés, c’est peut-être juste une malchance. Et leur farce était vraiment bonne. Il n’y a que les raviolis de Shanghai qui étaient un peu décevants.

Prix : pour 3 plats, je m’en suis tirée pour 20 euros à peu près. 

Adresse : 2 Rue le Brun, 75013 Paris

A lire aussi

Instagram has returned invalid data.