East Mamma

Big Mamma a sorti son premier restaurant à Paris en avril 2015. C’était East Mamma, tout le monde en parlait, et ça paraissait dingue. Une trattoria italienne abordable, où l’on mangeait des produits frais servis avec le sourire. Comme en Italie.

Préambule : l’ascension de Big Mamma

Et puis il y a eu Ober Mamma, et son concept de gros bar à cocktails. Puis Mamma Primi, où le groupe s’est spécialisé dans les primi piatti. A suivi BigLove Caffè, où on déguste des pizzas sans gluten et des gouters dégoulinants de crème. Et puis ç’a été le tour de Popolare, la grosse trattoria vraiment peu chère dans le 3ème. Pour finir sur Pink Mamma, où l’équipe de Migrante Seydoux s’est lancée dans le barbecue.

East Mamma

Mais celui où je vais depuis qu’il a ouvert, c’est East Mamma.

La première fois que j’y suis allée, c’était à l’ouverture. J’avais été contente des plats, j’avais trouvé ça bon. Pas transcendant, comme tout le monde me l’avait vendu. Simplement bon.

Je suis retournée chez East Mamma il y a quelques semaines, donc 3 ans après. C’était au déjeuner. On a partagé une straciatella fumée, et on a pris chacune une casserole de pâtes à la truffe. Des rigatoni, pour être exacte.

La stracciatella

D’abord, la straciatella. Elle était délicieuse. Pour plusieurs raisons que j’expliciterai après, j’ai du mal à dire du bien d’East Mamma. Mais là, ce serait de la mauvaise foi que de nier la richesse du goût de ce coeur de burrata. Car c’est ce qu’est la straciatella. Servie avec une simple feuille de basilic et du pain frais, elle se suffisait à elle-même, si bien qu’on a regretté de n’en avoir pris qu’une pour deux. Je pourrais parler du fondant, de la fraîcheur, du parfum fumé mais je ne saurais même pas quoi dire de plus que : c’est délicieux. Alors passons à la suite.

Straciatella fumée chez East Mamma
Rigatoni à la truffe d'East Mamma

Les pâtes à la truffe

Ensuite, les rigatoni à la truffe. Elles ont fait le tour d’Instagram et j’ai salivé à chaque photo. Alors l’arrivée de mon plat était précédé d’ une longue attente enthousiaste.

Servies dans cette fameuse casserole en cuivre, à même le carrelage du comptoir sur lequel on était assise, les pâtes humaient bon la truffe noire. Et dès la première bouchée, c’est un régal. La crème se coince dans les plis de chaque pâte et dégouline en bouche comme une avalanche de douceur. Les tous petits morceaux de champignons couinent sous les dents, et hors de question de mettre fin à leur supplice, car j’en veux encore. Je finis mon plat jusqu’à la dernière goutte de crème. Et là, c’est le drame.

En fait, j’ai mangé comme mon chat mange son pâté : comme si je n’avais pas été nourrie depuis 13 ans. Je me sens mal, un peu gavée. Les proportions trop généreuses m’ont poussée à finir l’assiette, mais c’est de ma faute.

Verdicto

En conclusion, la burrata et la straciatella fumée sont excellentes. Les pâtes à la truffe méritent leur réputation, quoi qu’à la fin du plat, on est un poil écoeuré. L’entrée est à 7 euros, le plat à 18. Je trouve ça dommage. La trattoria comme en Italie a bien monté ses prix… En comparaison, j’ai un jour mangé des pâtes à la truffe dans le 7ème arrondissement de Paris qui ne m’ont couté… Que 9 euros ! C’est normal que les prix montent quand on s’étend autant, mais c’est dommage.

De fait, East Mamma a perdu ce petit rien qu’on aimait chez elle : l’authenticité. Les serveurs et serveuses parlent tous italien, mais en discutant un peu plus avec eux, on se rend compte qu’on leur demande de le faire : ce n’est pas forcément leur pays d’origine ou leur langue maternelle.

Enfin, c’est bien connu, Big Mamma ne prend pas les réservations. Nulle part. Je comprends le principe, garantir des produits frais… Mais alors impossible d’aller diner chez Big Mamma pour une soirée en amoureux ou un anniversaire entre amis ? Dommage.

East Mamma : 133 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris. Ouvert tous les jours, midi et soir.

Ober Mamma : 107 Boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris. Ouvert tous les jours, midi et soir.

Pink Mamma : 20bis Rue de Douai, 75009 Paris. Ouvert tous les jours, midi et soir.

Mamma Primi : 71 Rue des Dames, 75017 Paris. Ouvert tous les jours, midi et soir.

BigLoveCaffè : 30 Rue Debelleyme, 75003 Paris. Ouvert tous les jours midi et soir, le week-end dès 9h00 du matin.

A lire aussi

Instagram did not return any images.