Le Petit Capri Bazar

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez dû voir passer le Petit Capri des milliers de fois sur mon feed et mes stories. Et toujours avec autant de messages d’amour.

Le Petit Capri Bazar, c’est une pépite. Un restaurant comme on en compte sur les doigts d’une main à Paris. Ici, tout est Italien : de la cuisine à la vaisselle (Alessi), en passant par les serveurs qui crient en Italien dans les escaliers (je crois que les escaliers sont français, par contre).

le petit capri bazar

On pénètre dans cette caverne aux trésors par la tranquille rue Mabillon. Quand on entre, un gros comptoir et deux tables seulement. 

Une petite salle cachée

Mais pas de panique. Lorsqu’on descend les marches (au sous-sol, oui mais faites-moi confiance un peu), on arrive dans une plus grande salle, d’une dizaine de tables, entourée de murs en marbre et miroirs… Donnant sur une petite cour sous rue, très lumineuse. Des nappes et serviettes blanches, un parquet massif, des chaises en bois et quelques crochets aux murs pour les manteaux. Ici le bon goût est au rendez-vous.

Place aux assiettes. Chaque jour de semaine, on a un menu midi avec au choix trois entrées, quatre plats de pâtes et une farandole de desserts. Le soir, ce sont 4 entrées et 4 plats.

Les entrées

Parmi les entrées, on retrouve des classiques : un Vitello Tonnato adulé des clients, parfois une burrata, presque toujours des gnocco fritto (à ne pas confondre avec les gnocchi, le gnocco fritto ce sont des morceaux de pâte à pizza gonflés et frits, servis avec de la charcuterie qui varie selon les jours), des asperges au parmesan ou des spécialités plus typiques comme les sardines en saor.

Les plats

Côté plat, ensuite, on retrouve des classiques, comme parfois les spaghetti carbonara, des tagliatelles al ragù (en 2019 tout le monde doit savoir que c’est le vrai nom des Bolognaise) ou des gnocchi à la sauce tomate. Mais le chef se fait aussi plaisir, avec des trofie au gorgonzola et raddichio tardivo, une volaille farcie au Taleggio avec des pommes de terres sautées, ou du poulpe aux pois chiches et petits pois.

Les desserts

Si on a encore faim, on termine le repas avec la spécialité de la maison : une glace au yaourt avec huile d’olive, gros sel et basilic. Si on a vraiment encore faim (impossible, à ce stade, donc c’est forcément de la gourmandise), on opte pour la classique panna cotta, ou pour une sbrisolona et crème au mascarpone. Je vous laisse faire vos recherches.

Fatto a casa…

Inutile de préciser qu’ici, tout est fait maison. Et si ce n’est pour les prix, on se croirait vraiment en Italie. Au Petit Capri Bazar, tout le monde crie, parfois le chef change d’avis, on est bien accueillis, bref c’est le paradis. (je vous jure que j’avais pas prévu de faire de rime à la base, mais du coup je songe à me mettre au slam).

Gnocchi à la sorrentina
spaghetti ale frutte di mare
vitello tonnato

Enfin, je n’ai pas parlé de la carte des vins pour la simple raison que je n’y connais rien. Cependant toute la cave est nature et en partie fournie par  un distributeur de vins italiens, et Michele, lui, (le manager et sommelier) connaît sa cave par coeur. Alors n’hésitez pas à lui demander les bons accords !

Adresse : 6, rue Mabillon, 75006

Prix : le midi, menus à 23 et 28 euros. Entrées entre 13 et 18 euros, plats de 21 à 30 euros, desserts 8-9 euros.

A lire aussi

Instagram has returned invalid data.